Grand Paris : "une nouvelle étape vers cette capitale du 21e siècle que nous devons bâtir ensemble"

Le 3e comité interministériel du Grand Paris s’est réuni le 15 octobre, à Matignon, autour du Premier ministre. L’occasion de faire le bilan des actions menées et d’identifier trois nouveaux leviers d’action.

PNG"La région capitale est une force d’entraînement pour tout notre pays. Elle renferme d’importants potentiels de croissance", a rappelé Manuel Valls à l’occasion du 3e comité interministériel du Grand Paris. Pourtant, trop de Franciliens se trouvent comme à l’écart de ce dynamisme. "Leur quotidien est marqué par le chômage, les difficultés de transport, ou encore l’insécurité. Il y a alors ce sentiment d’injustice. Le combattre, réduire les inégalités entre les territoires, doit être au cœur de notre action."

Les choses avancent :

- les services publics sont mieux répartis ;
- le Pass Navigo à tarif unique, entré en vigueur le 1er septembre, constitue une avancée majeure pour favoriser l’usage des transports en commun et pour l’égalité des territoires ;
- la carte des transports en commun se transforme. En 2015, 1,8 milliard d’euros de travaux nous permettent de continuer à étendre, à moderniser ce réseau ;
- le 1er janvier 2016, dans moins de trois mois, la Métropole du Grand Paris sera créée. A cette même date, les intercommunalités seront renforcées en grande couronne et toutes les communes d’Île-de-France seront en intercommunalité.

"Mais, pour casser les logiques d’enfermement, pour redonner confiance, pour offrir de nouvelles perspectives aux habitants, et notamment à notre jeunesse dans les quartiers populaires, il reste encore beaucoup à faire", a souligné Manuel Valls. Pour aller plus loin, le 3e comité interministériel a identifié 3 leviers d’action.

  1. Créer de la croissance et des emplois
  2. Bâtir le nouveau Grand Paris des transports
  3. Vivre pleinement dans le Grand Paris

- Lire la suite sur www.gouvernement.fr

publié le 09/11/2015

haut de la page