Ker-Xavier Roussel, l’après-midi d’un faune

Le Kunstmuseum Winterthur célèbre ses 100 ans avec une exposition exceptionnelle consacrée au peintre français Ker-Xavier Roussel.

JPEG

A cheval sur deux siècles - il est né en 1867 et mort en 1944 -, le peintre français Ker-Xavier Roussel a noué une histoire particulière avec le Kunstmuseum Winterthur. En mars 1916, les frères Hans et Werner Reinhart demandèrent à l’artiste – qu’ils avaient rencontré sur le lac Léman – de réaliser des peintures murales destinées à la cage d’escalier du musée d’art qui venait tout juste d’être inauguré à Winterthur. Roussel s’empresse de livrer des ébauches qui convainquent. Mais la finalisation n’interviendra qu’une décennie plus tard. Cette exposition raconte l’histoire de la genèse de ces décorations, à travers une multitude d’études rarement ou jamais exposées.

Tout comme Bonnard, Vuillard et Vallotton, Roussel appartenait au cercle des Nabis, qui se réunirent vers 1890 pour donner naissance à une nouvelle peinture. Le titre L’après-midi d’un faune, emprunté à une poésie de Stéphane Mallarmé, fait allusion à l’atmosphère intemporelle qui se dégage des œuvres de Roussel, à l’ambiance onirique qui émane de ses paysages idylliques, habités par des faunes et des nymphes. Impassible face aux mutations de son époque, Roussel continua à représenter ses sujets mythologiques jusque dans les années 1940.
L’exposition a été conçue sous la direction de Mathias Chivot, des Archives Vuillard et Roussel à Paris, et de Dieter Schwarz, du Kunstmuseum Winterthur.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu le vendredi 18 novembre 2016, à 19 heures, avec les interventions de Tobias Guldimann, président du Kunstverein Winterthur, Dieter Schwarz, Directeur du Kunstmuseum de Winterthur et Mme Anne Paugam, Ambassadrice de France en Suisse.

Dans son discours, l’Ambassadrice de France en Suisse a déclaré :

« Il est rare de trouver rassemblé en un seul lieu, de surcroît dans une ville qui reste à taille humaine, un tel capital intellectuel et culturel. C’est sur ce foisonnement culturel et artistique de Winterthour que je voudrais conclure, au sein duquel vous n’avez eu de cesse de mettre en valeur et de faire connaître la culture française et ses plus brillants représentants. »

Exposition du 19 novembre 2016 au 2 avril 2017
Plus d’information sur le site du Kunstmuseum Winterthur

A noter qu’un catalogue est disponible avec des contributions de Mathias Chivot et de Dieter Schwarz. 200 pages, 110 illustrations en couleurs. Édité en collaboration avec Nimbus. Kunst und Bücher.

publié le 21/11/2016

haut de la page