L’ambition pour la création et le spectacle vivant

La culture est une fierté française et une priorité pour le Gouvernement. Après deux années d’efforts nécessaires, le ministère de la Culture et de la Communication a vu son budget augmenter. Grâce à la signature de pactes culturels, de nombreux territoires se sont engagés, avec l’État, en faveur de la culture. Le 8 juillet 2015, Fleur Pellerin a présenté en Conseil des ministres le projet de loi Liberté de création, architecture et patrimoine qui introduit des évolutions importantes dans deux domaines : garantie de la liberté de création des œuvres artistiques et consolidation de la protection du patrimoine et promotion de la qualité architecturale. Le projet de loi est actuellement examiné par l’Assemblée nationale.

Le contexte

JPEG

La culture et les industries culturelles, dans leur ensemble, constituent une priorité pour le Gouvernement. Si le ministère de la Culture a participé, lors de la période 2012-2014, au nécessaire effort de redressement des comptes publics, son budget a été sanctuarisé en 2015 et devrait même augmenter d’ici à 2016. Manuel Valls a d’ailleurs rappelé le 18 mai l’importance "de continuer à donner des moyens" à la culture en France et de les "préserver pour la création et le spectacle vivant".

Soutenir les collectivités qui s’engagent en faveur de la culture est un autre objectif du Gouvernement. C’est en ce sens qu’ont été lancés les pactes culturels. Ceux-ci renouvellent la collaboration entre l’État et les collectivités en matière d’éducation artistique et culturelle ou de patrimoine.

Enfin, après des années de crises périodiques, le Gouvernement a souhaité fixer un cadre stabilisé et sécurisant pour les intermittents qui participent à la création dans des domaines aussi variés que le cinéma, le spectacle vivant ou l’audiovisuel…

De quoi s’agit-il ?

une nouvelle loi pour la création, l’architecture et le patrimoine

Le projet de loi Liberté de création, architecture et patrimoine, présenté par Fleur Pellerin, le 8 juillet 2015, introduit des évolutions importantes dans deux domaines : garantie de la liberté de création des œuvres artistiques ; consolidation de la protection du patrimoine et promotion de la qualité architecturale. Le projet de loi sera débattu en automne par le Parlement.

- lire la suite sur www.gouvernement.fr

publié le 28/10/2015

haut de la page