La Suisse élit également Boussole de Mathias Enard pour son premier Goncourt

Les étudiants des universités de Fribourg, de Neuchâtel et de Suisse italienne ont choisi comme lauréat 2015 du prix littéraire "Liste Goncourt/Le choix de la Suisse" Mathias Enard pour son roman Boussole.

Les étudiants, qui ont travaillé sur les 15 ouvrages de la 1ere liste Goncourt, ont procédé à une première sélection, qui a fait l’objet d’âpres débats où l’on retrouve Nathalie Azoulai, Mathias Enard et Tobie Nathan. Leur choix final, révélé hier soir à la Résidence de France, s’est porté sur Mathias Enard.

Le président du jury national des étudiants a, dans son allocution, souligné les qualités du roman « Entraîné dans le songe éveillé de Frantz Ritter, jeune musicologue viennois sur le point de mourir, le lecteur sillonne les routes de Vienne à Téhéran en quête des merveilles du Moyen-Orient. A chaque détour, il y rencontre des grands noms de l’orientalisme, à l’instar de nos compatriotes Annemarie Schwarzenbach et Ella Maillart, parties rêver du désert. Boussole constitue une expérience de lecture déroutante, conduite à travers une narration qui se multiplie, qui se fragmente et passe librement de la poésie au documentaire. Si les innombrables références du roman ont d’abord pu gêner nos lecteurs qui y ont vu la présomption de l’auteur, elles ont fini par se justifier d’elles-mêmes, servant le regard d’un écrivain méticuleux, attentif, et désireux de saisir au mieux les grandeurs du Moyen-Orient et l’ampleur des échanges qui les lient à nos représentations ».

Pour rappel, le prix littéraire « Liste Goncourt/Le choix de la Suisse » a été lancé pour la première fois en Suisse cette année sous le haut patronage de l’Ambassade de France en Suisse. Les étudiants ont élu leur lauréat en toute liberté, quelques jours avant l´annonce du prix Goncourt à Paris.

La création de ce prix a pour objectif de promouvoir la littérature de langue française à travers la Suisse et de susciter le goût d’une lecture à la fois critique et désintéressée d’œuvres contemporaines.
Bénéficiant du soutien de l´Académie Goncourt, de l´Agence universitaire de la Francophonie et de la Fondation Catherine Gide, le projet a associé, pour sa première édition, les universités de Suisse italienne, de Neuchâtel et de Fribourg et a vocation à s’étendre dans les prochaines années. Le prix a été décerné lors d´une réception à la Résidence de France en présence de M. Pierre Assouline, représentant l´Académie Goncourt.

publié le 07/12/2015

haut de la page