La coopération militaire

Coopération militaire franco-suisse

En marge des rencontres d’autorités politiques et militaires, se déroulent a un rythme annuel, des réunions d’état-major au niveau de l’Etat-major des Armées, de l’armée de terre et de l’armée de l’air.

Celles-ci sont l’occasion d’arrêter des plans de coopération qui se déroulent à la satisfaction des deux parties.

La coopération « terre » repose sur l’échange d’expertise dans des domaines tels que les nouvelles techniques de tir, le combat en montagne, le déminage, … .

L’excellente coopération entre armées de l’air se manifeste par une trentaine d’activités à caractère opérationnel : utilisation d’une zone commune d’entraînement transfrontalier (CBA25), des échanges entre escadrons de chasse et écoles de transformation,…. A noter la présence d’un pilote de chasse français sur la base aérienne de Payerne volant sur FA18 et l’accueil d’un pilote suisse à Dijon.

La coopération dans le domaine de la formation des cadres se concrétise par la présence de deux officiers suisses par an au Collège Interarmées de Défense (CID) et la désignation par la France de stagiaires pour suivre les cours du Centre de politique de sécurité de Genève.

Les armées françaises sont également représentées au Centre démocratique pour les forces armées et au Centre international de déminage humanitaire à Genève par deux officiers généraux.

publié le 03/09/2014

haut de la page