La franchise à la française, un modèle attractif

La franchise française est en pleine croissance et multiplie les succès à l’international.

JPEG


- télécharger le document en langue allemande : Franchise-Systeme à la française – ein attraktives Modell


Un secteur en plein essor

La franchise française est en pleine croissance ! Leader européen, elle a vu son nombre de réseaux doubler ces dix dernières années. La progression est régulière, de 8 à 11 % depuis cinq ans. Le nombre de franchisés augmente de 5 à 10 % tous les ans. En 2012, le nombre de réseaux était estimé à 1 658, pour un chiffre d’affaires de 50, 68 milliards d’euros (contre 47,88 en 2011).

Le secteur affiche une grande stabilité : 84 % des réseaux sont toujours la propriété de leur fondateur. Et il fait preuve d’une réelle capacité d’innovation : plus de neuf franchiseurs sur dix ont incité leurs franchisés à développer de nouveaux produits et services. Tout ceci crée de l’emploi. Les 65 059 points de vente emploient 323 497 salariés et chaque magasin franchisé fait travailler en moyenne 5,6 salariés.

L’équipement de la personne et de la maison, l’hôtellerie, l’alimentaire, la coiffure sont les secteurs les plus dynamiques, représentant 60 % du chiffre d’affaires global de la franchise, grâce notamment à la progression continue de la restauration rapide et du commerce alimentaire. Autre secteur qui connaît un développement récent mais spectaculaire, celui des services à la personne, sous forme de franchises multiservices, ou spécialisées, dans l’aide à domicile des personnes âgées notamment.

Un véritable succès international

Le modèle de la franchise à la française s’exporte bien. Les acteurs du secteur ont d’ailleurs largement participé au développement de ce concept à l’étranger. En Espagne, au Portugal, mais aussi au Maroc ou encore au Liban, la fédération française de la franchise (FFF) a œuvré à la création de fédérations nationales. Par ailleurs, près du tiers des franchiseurs français possèdent déjà des implantations à l’étranger. Selon une enquête récente de la FFF, 24 % de ces réseaux sont présents en Europe, 14 % en Afrique, 9 % en Asie - créneau en forte croissance - 9 % au Moyen-Orient, 6 % en Amérique du Nord.

Cette internationalisation concerne bien sûr en premier lieu les grandes enseignes, qui s’appuient sur leur expérience et leur notoriété. Dans le secteur de l’équipement de la personne (habillement, chaussures), plus de cent réseaux français sont présents à l’étranger. La boulangerie, la restauration, les services, la coiffure, le luxe sont également des secteurs en expansion. JPEG

En général, les franchiseurs hexagonaux préfèrent, toutefois, être d’abord bien implantés en France avant de se lancer au-delà de nos frontières. La première franchise du réseau immobilier Solvimo, ouverte à Miami, n’a par exemple eu lieu alors que la marque disposait déjà de 160 agences en France. Mais d’autres, comme le tout jeune chausseur Finsbury, a pensé à l’international dès la conception de son modèle,. Il arrive souvent également, que les franchiseurs soient démarchés par des investisseurs étrangers intéressés par leur concept. Ainsi, le spécialiste de l’accessoire Lollipops n’avait ouvert que trois magasins sur le territoire national lorsqu’il a été sollicité par un partenaire étranger, deux ans à peine après son lancement.

L’extension internationale prend la forme de joint-venture (le réseau et le franchiseur étranger sont associés) dans 9 % des cas ou d’une franchise directe (le réseau traite directement avec le franchisé) dans 37 % des cas. 42 % des réseaux privilégient l’organisation en master franchise (un investisseur acquiert des droits pour tout un pays). C’est ainsi par exemple que 5 à Sec, qui compte 1900 pressings dans une trentaine de pays, poursuit son développement international, essentiellement en master franchise

Dans leur stratégie internationale, les réseaux doivent d’adapter aux spécificités locales : pour s’implanter aux Etats-Unis, les franchiseurs immobiliers ont dû notamment s’habituer à travailler non pas avec des salariés mais avec une multitude d’agents commerciaux… Les franchiseurs automobiles, tels que Midas ou Point S, ont dû, eux, prendre en compte des normes environnementales variées lors de leur implantation. Il faut aussi en général adapter les contrats à des réglementations différentes, et tenir compte des disponibilités, des goûts et des modes de consommation locaux. Happy ne vend pas les mêmes bouquets de fleurs au Japon qu’en France ; Planet Sushi ne conçoit pas ses restaurants et ne fabrique pas ses plats exactement de la même manière à Ibiza qu’à Paris. Cette adaptation commerciale est parfois transfrontalière : pour adapter sa gamme, Lollipops a ainsi raisonné en zones de consommation, intégrant parfois plusieurs pays.

Sylvie Thomas

Pour en savoir plus
- www.franchise-fff.com/

Chiffre d’affaires 2012 : 50,68 milliards d’Euros
  • 1.658 réseaux franchisés
  • 323.497 salariés en France
  • Forte implantation à l’étranger

- télécharger le document en langue allemande : Franchise-Systeme à la française – ein attraktives Modell


publié le 12/11/2013

haut de la page