Les Objectifs de Développement Durable (ODD)

La France salue l’adoption par les Nations-Unies à New York de « l’agenda 2030 », qui fixe 17 objectifs de développement durable pour la planète (ODD).

Cette première démarche universelle offre un nouveau cadre au secteur du développement pour les quinze prochaines années. Elle s’inscrit dans le prolongement des 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement qui ont été mis en œuvre depuis 2000, et qui ont apporté de réels progrès en matière de lutte contre la faim, la pauvreté, la mortalité infantile ou en faveur de l’accès à l’eau et l’éducation.

A la différence des objectifs du millénaire pour le développement, les nouveaux objectifs de développement durable ont une dimension globale et couvrent l’ensemble des enjeux de développement, au Nord comme au Sud. Ainsi, adossés aux objectifs généraux de réduction de la pauvreté, figurent des objectifs en matière de préservation de l’environnement ou d’égalité entre les sexes par exemple.

L’adoption des objectifs de développement durable pour la planète est une politique ambitieuse qui doit porter ses fruits sur le long terme, et chaque pays est tenu d’apporter sa pierre à l’édifice. Il ne s’agit pas non plus de principes abstraits éloignés des réalités du terrain : pour mieux en assurer le suivi, 169 indicateurs précis accompagnent ces objectifs. En matière de moyens, la conférence d’Addis Abeba tenue en juillet 2015 a invité une large coalition d’acteurs publics, locaux et privés à se mobiliser pour financer l’atteinte de ces objectifs, en s’appuyant sur un engagement renouvelé des pays industrialisés, notamment de l’Union européenne, à consacrer 0,7% de leur revenu national à l’aide publique au développement à l’horizon 2030.


- Source

publié le 25/11/2015

haut de la page