Les Rencontres franco-suisses de coopération universitaire, scientifique et technologique

La coopération universitaire, scientifique et technologique franco-suisse est très décentralisée. Les acteurs étatiques ont pour rôle de garantir un cadre politique le plus libéral et le plus flexible possible pour faciliter les relations. Ils interviennent également pour mettre en relation des acteurs lorsque cela leur semble utile. Les deux gouvernements et les organismes publics se rencontrent tous les deux ans lors des « Rencontres franco-suisses de coopération universitaire, scientifique et
technologique ».

Ouverte à Paris le 7 décembre 2016 par M. Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et M. Mauro Dell’Ambrogio, secrétaire d’État suisse à la Formation, la Recherche et l’Innovation, la 15e rencontre franco-suisse de coopération universitaire, scientifique et technologique a permis de souligner la qualité et l’intensité des relations bilatérales dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation.

JPEG - 72.7 ko
15e rencontre franco-suisse de coopération universitaire, scientifique et technologique
© Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (droits réservés)

Depuis leur création en 1984, ces rencontres permettent de promouvoir le dialogue dans le domaine de la formation et de la recherche. La Suisse et la France sont des partenaires scientifiques de premier plan, qui peuvent compter sur des échanges intenses et de très haute qualité, la mobilité étudiante est également importante entre les deux pays.

Les institutions académiques suisses et françaises ont de très nombreux accords qui permettent de faciliter les collaborations et de développer des programmes et des diplômes communs. Ces dernières années, plusieurs initiatives transfrontalières, dont EUCOR-Le Campus européen, ou la Communauté du savoir dans l’Arc Jurassien ont également émergé afin de favoriser les synergies et de tirer profit de la proximité territoriale.

Le rapprochement qui s’est opéré entre les agences de financement de la recherche, qui réduit les obstacles administratifs pour les chercheurs et témoigne de la confiance réciproque, est un pas ultérieur important dans les relations.

La 15e Rencontre franco-suisse de coopération universitaire, scientifique et technologique a réuni des représentants des établissements français de haut niveau et leur a permis de réaffirmer leur intérêt mutuel en partageant les défis auxquels ils sont confrontés et en évoquant des pistes possibles afin d’intensifier la mobilité, la circulation du savoir et les projets communs.

L’Académie française des sciences, qui a célébré ses 350 ans en 2016 et l’Académie suisse des sciences naturelles, qui a fêté ses 200 ans en 2015, y ont été mises à l’honneur.

A également été discutée la collaboration au sein des organisations et des infrastructures multilatérales, telles que le CERN ou l’ESA, dans lesquelles les deux pays sont très actifs.

publié le 25/01/2017

haut de la page