Les droits humains ont leur festival

La 15e édition du FIFDH (Festival du film et forum international sur les droits humains) se déroule à Genève, du 10 au 19 mars. Le FIFDH propose des films suivis de débats pour dénoncer les violations contre les droits humains. Chaque débat est retransmis sur internet et possède un hashtag dédié : chacun peut poser des questions, en direct, depuis n’importe quel endroit de la planète.

JPEGDe nombreuses personnalités françaises répondent à l’appel et viendront présenter leurs travaux et confronter leurs points de vue tout au long de cette semaine à Genève.

  • Laure Adler, auteure et animatrice sur France Inter ;
  • Bertrand Bonello, réalisateur de Nocturama  ;
  • Laurent Bonnefoy, chercheur au CERI (Sciences Po Paris) spécialiste du Yémen ;
  • Agnès Callamard, rapporteure spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciares, sommaires et arbitraires ;
  • Gilles Cayatte, réalisateur de Erdoğan, l’ivresse du pouvoir ;
  • Yasmine Chouaki, journaliste, RFI ;
  • André Crettenand, directeur de l’information à TV5Monde ;
  • Rokhaya Diallo, auteure, militante féministe et fondatrice de l’association Les Indivisibles ;
  • Mounir Fatmi, artiste plasticien et vidéaste ;
  • Laurent Gaudé, écrivain et dramaturge ;
  • Cédric Herrou, agriculteur et activiste défenseur des personnes migrantes ;
  • Louis Joinet, juriste, expert indépendant auprès du OHCHR, auteur des « Principes Joinet », fondateur du syndicat de la magistrature ;
  • Manon Loizeau, réalisatrice de Silent War ;
  • Pap Ndiaye, historien, professeur d’histoire nord-américaine à Sciences Po Paris ;
  • Nicole Pope, journaliste, coauteure de Turkey Unveiled : A History of Modern Turkey  ;
  • Chloé Rémond, journaliste indépendante, realisatrice du documentaire Philippines : tirs à vue sur les dealers.

Première mondiale de Silent War de Manon Loizeau

Le documentaire Silent War (France, 2017, 65’) réalisé par la grande reporter Manon Loizeau, sera présenté en première mondiale au FIFDH, le mardi 14 mars à 20h15 à l’Espace Pitoëff. Le réalisatrice sera présente pour une discussion à l’issue de la projection.
« C’est une plainte. Une plainte étouffée, mais assourdissante. Un cri silencieux dont les soubresauts déchirent les murs des prisons, des sous-sols, des antichambres de la mort. C’est le cri des femmes syriennes arrêtées, torturées et violées dans les geôles de Bachar al Assad et les régions contrôlées par Daech. »

Et de nombreux autres films de production ou coproduction française

- Philippines : tirs à vue sur les dealers, de Chloé Rémond - France, 2016
- I am not your Negro, de Raoul Peck- Etats-Unis/France/Belgique/Suisse - 2016
- Exil, de Rithy Panh, Cambodge/France, 2016
- Nocturama, de Bertrand Bonello - France/Belgique/Allemagne – 2016
- Tabl/Drum, de Keywan Karimi - Iran/France – 2016
- The Cambridge Squatter, d’Eliane Caffé- Brésil/France/Espagne – 2016
- Burning Birds, de Sanjeewa Pushpakumara - Sri Lanka/France/Pays-Bas/Quatar, 2016
- 7 minutes, de Michele Placido - Italie/France/Suisse – 2016
- Wùlu, de Daouda Coulibaly - France/Sénégal, 2016
- Ghost Hunting, de Raed Andoni - France/Palestine/Switzerland/Qatar, 2017

FIFDH : Festival du Film et Forum international sur les Droits humains
15e édition du 10 au 19 mars 2017

publié le 16/03/2017

haut de la page