Politique intérieure

Au centre du continent européen, la Confédération suisse est l’aboutissement d’un processus de rapprochement entre des cantons constitués très tôt, différenciés les uns des autres par leurs langues puis par leurs religions, mais unis dans leur opposition à des voisins puissants. La recherche du consensus dans les affaires communes se dégage comme un trait d’union entre ces communautés. La nature des institutions politiques du pays souligne cette volonté de prévenir les tensions internes : les singularités locales sont défendues par un fédéralisme garantissant d’importantes prérogatives aux cantons (20cantons et 6 demi-cantons) ; le Conseil fédéral, organe collégial élu par l’Assemblée, exerce le pouvoir exécutif.

La présidence est assurée alternativement par chacun des sept conseillers fédéraux, pendant une année. Le Président de la Confédération élu pour l’année 2015 est MME Simonetta SOMMARUGA, qui assume en même temps les fonctions de Cheffe du Département fédéral de justice et de police. Elle a succédé le 1er janvier 2015 à M. Didier BURKHALTER.

La Suisse présente un modèle singulier, considéré comme la clé du succès national. La démocratie directe se conjugue à un gouvernement de concordance (présence des 4 grands partis au gouvernement depuis 1959) et le monde politique est étroitement imbriqué au pouvoir économique (« Filz »).

Mise à jour : 06.01.2015

publié le 05/05/2015

haut de la page