Redonner la priorité à la jeunesse : le service civique

En 5 ans, 85 000 jeunes ont déjà effectué un service civique. Le 1er juin 2015, le service civique va devenir universel : à cette date tous les jeunes de moins de 25 ans pourront demander à s’engager pour faire l’expérience du vivre ensemble, de la citoyenneté, de l’intérêt général. Le renforcement annoncé des moyens de l’Agence du Service Civique permettra de concrétiser cette ambition.

Le contexte

Volontariat, bénévolat, service volontaire : nombreuses sont les formes d’engagement citoyen qui ont existé ou existent en France.
"Les Français l’ont montré le 11 janvier, ils ont un amour intact pour la République, une envie profonde d’être utile et de servir le bien commun." Le 5 février 2015, François Hollande a donc proposé un "nouveau contrat civique" avec la mise en place d’un service universel pour les jeunes. Il s’agit désormais d’aller beaucoup plus loin que l’objectif jusqu’alors fixé de 100 000 jeunes en service civique chaque année. En effet, tout jeune qui voudrait faire un service civique "pourra le faire dès le 1er juin", a-t-il annoncé.

Le président de la République a aussi annoncé la création d’une réserve citoyenne pour tous les Français et l’expérimentation en métropole du service militaire adapté (SMA), actuellement en vigueur outremer.

Le service civique est un levier essentiel de citoyenneté. Mais il est aussi un moyen de s’insérer dans la vie professionnelle. Le nombre de jeunes Français qui quittent le système de formation initiale sans avoir obtenu un diplôme professionnel ou le baccalauréat est estimé à 140 000 par an. Le service civique est un des outils essentiels pour parvenir à diviser par deux le nombre de décrocheurs d’ici à 2017.

JPEG

- lire la suite sur www.gouvernement.fr

publié le 26/10/2015

haut de la page